Carré Erard tardif (1843)

Instrument portant le n°16 159, fabriqué en 1843.

Ce modèle renvoie aux derniers pianos carrés fabriqués par Erard dans les années 1840-1850.

Ce piano n’avait que peu quitté son premier terrain d’accueil. Vendu pratiquement dix ans après sa fabrication à un vicomte d’empire, il fut sans doute acheté par simple nécessité de prestance sociale pour la petite aristocratie militaire de l'époque, peu fortunée par rapport à d’autres.

Sa mécanique à simple échappement correspond aux modèles courant. Le piano a conservé ses marteaux d’origine. Bien que la plupart des cordes aient survécu jusqu’ici, une partie importante (notamment les basses) a cédé lors des premières remises en tension. L’instrument est aujourd’hui doté d’un jeu complet de cordes neuves en acier Paulello de type 2.

Les cordes filées ont la particularité de posséder un filage allant de la cheville à la bouclette. Les nouvelles cordes basses reprennent ce principe, et ont été réalisées par le fileur Patrice Carrère.